Forum les Fous de l'Auto Forum Index

Forum les Fous de l'Auto
Club d'amateurs de voitures et motos anciennes

  FAQFAQ    SearchSearch    MemberlistMemberlist    UsergroupsUsergroups  PortailPortail   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Histoire de Panhard
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    Forum les Fous de l'Auto Forum Index -> Forum les Fous de l'Auto -> Discussions générales
Previous topic :: Next topic  
Author Message
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 23/09/2008 21:03:28    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Après quelques mois ou l'été m'a amené à avoir d'autres occupations que de pianoter sur la toile, reprenons notre cours d'histoire automobile ?
Qu'en pensez-vous ? Du mal, je m'y attendais, mais je vais malgré tout vous poursuivre la narration du feuilleton Panhard.
Voici, récupéré ici ou là, diverses photos de réalisations sur base Panhard, soit chassis, soit chassis et moteur.
Que de la bel ouvrage, jugez plutôt :
On commence par la Raffale, que j'ai eu l'occasion de voir en vrai de mes yeux ce WE à Paris chez un immense spécialiste Panhard, je veux parler de Monsieur Joël Brunel. Il roule depuis + de 30 ans, journellement en Panhard Z1 (un peu trafiquée : 170 km/h chrono, frein à disques.... la rien des conducteurs de BM sur route sinueuse, ça doit être un vrai régal) et il est propriètaire de plusieurs modèles rares et en parfait état (Raffale, Coach HBR4, Scarlett, Pichon Parat etc...).

Parmi les photos vous allez admirer plusieurs versions de barquette de compétition (rappelez vous ce que je vous ai déjà dit: avec son bicylindre de 851 cm3, refroidi par air, Panhard réalisait des prouesses notamment en obtenant, grace à un aérodynamisme poussé, des vitesses hallucinantes sur circuit).

Il s'agit pour beaucoup, de photos de journaux d'époques (désolé de ne pas avoir de photos couleurs, mais je ne renonce pas à en trouver).

Si vous avez des questions j'essaierai d'y répondre;



Razz Et maintenant la Dyna Allemano



Wink Puis la Callista

Very Happy La Dyna STERA


Shocked Une réalisation étonnante la REAC

Razz La Véritas (ne pas confondre avec in vino véritas)

Rolling Eyes Une réalisation Franco Suisse l'Aigle

Mr. Green Des faux airs de Porsche 356, la Marathon Corsaire
*
Wink Pour finir cette page la RANELAGH


Tout ça pour vous dire qu'à une certaine époque dans ce pays, on savait faire des petits bijoux qui étaient taillés pour la compétition et qui permettaient avec peu de moyens de s'amuser parmi les grands de la course automobile. Twisted Evil
Mon royaume pour un Junior, ou une Callista, ou une Raffale, mais une Panahrd de compét !!!!! Embarassed
_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
Publicité






PostPosted: 23/09/2008 21:03:28    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
schumi


Offline

Joined: 01 Oct 2005
Posts: 1,119
Localisation: Pessac

PostPosted: 23/09/2008 21:39:38    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Thierry
Je t'ai trouvé une Marathon Corsaire...au musée de Lohéac, mais je ne pense pas qu'elle soit à vendre.



Jean Pierre prépare une page sur ce musée intéressant (400 voitures)
_________________
La tolérance est la mère de la sagesse
Schumi
Back to top
Visit poster’s website
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 25/09/2008 15:15:24    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Merci Michel, je n'avais pas de photo ''récente'' d'une Marathon malgré mes recherches sur la toile.
Elle va rejoindre ma collection.
Pour la petite histoire cette voiture avait une très mauvaise réputation générée par les journalistes de l'époque qui l'avaient surnommé ''le cercueil'' à cause de sa tenue de route parait il désastreuse.
Ce qui n'a pas empêché ses constructeurs d'en fabriquer et vendre environ 200 exemplaires, pour la plupart détruits en compétition. Y avait il relation avec la mauvaise réputation ? That's the question.
Moi j'avoue qu'elle me plait bien avait ses faux airs de 356. Peut être un train roulant plus large aurait il réglé la tenue de route. Mais à cette époque, les pneux larges n'existaient pas encore.
_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 03/10/2008 13:40:12    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Nouvel épisode du feuilleton Panhard.
Abordons les dernières années de la doyenne des marques.
L'Entreprise est en permanence en équilibre financier précaire, ce qui lui interdit tous développements dans la recherche qui était pourtant le point fort de Panhard avant guerre.
La Dyna Z, sortie des chaines en 54, a remplacé la petite Dyna X. Mais si la Z est très en avance sur son époque avec sa caisse alu, son moteur alu, sa traction avant, ses roues indépendantes et son refroidissement à air, elle dispose d'un moteur peu performant, même si sa légèreté lui permet d'être parmi les voitures les plus rapides de l'époque.
De plus la concurrence ne reste pas inactive. Peugeot avec sa 403, Citroen avec ses DS/ID révolutionnaires et Renault avec sa Dauphine, puis sa R8 et les Florides et Caravelles poussent très fort.
En 58, la Dyna Z est au bout du rouleau. La voiture n'a que très peu évolué. Les carnets de commandes sont vides et l'argent manque pour développer un modèle réellement nouveau.
Alors on va faire un restyling très poussé, pouvant faire croire à une auto nouvelle.
Ainsi nait en 59, la PL17 (5cv, 6 places, 6 litres au 100 soit 6+6+5 =17). Mais il s'agit bien d'un relookage et de rien d'autre. Regardez une PL17 type L4 et une Z16. Vous constaterez que la parenté est évidente. Bien sur à l'intérieur il y a des évolutions. Mais extérieurement et mécaniquement, comme disent les anglo saxons : it's the same, ce sont les mêmes.
Cela donne malgre tout une voiture bien équilibrée, agréable à vivre et à conduire avec un habitacle clair et une ligne sobre. Mais sur la route le 850 cm3 est trop juste, sauf avec la version tigre (dont je vous parlerai en détail un autre fois).
Pourtant dés le lancement les ventes décollent en flèche, mais elles vont s'effondrer aussi très vite avec l'annonce du rachat de Panhard par Citroen qui intervient dés 1962.
Citroen ne dispose que de 2 modèles à cette date : la 2CV et à l'autre bout les ID/DS et cherche à étoffer sa gamme.
Citroen travaille sur différents projets et notamment sur l'AMI 6 et surtout la GS et son moteur boxer (à plat) refroidi par air de 1115 CM3.
On ne voit donc pas d'un bon oeil cette concurrence interne et les projets de recherche Panhard sont purement et simplement mis au pilon.
La fin est proche.
Ce sera pour le prochain épisode.

Panhard PL17 L4
[img=http://img523.imageshack.us/img523/8606/pl17iu7.th.jpg][img=http://img523.imageshack.us/images/thpix.gif]

PL 17 Cabriolet
[img=http://img215.imageshack.us/img215/9077/pl17cabriolethu1.th.jpg]
_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 03/10/2008 15:05:33    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Quelques photos encore pour le plaisir des yeux









Vous avez là, la déclinaison de la gamme PL de son début aux derniers jours.
Admirez ce superbe cabriolet (photos 4 et la dernière). Pensez vous qu'un CC 307 pigeot soit aussi beau ! Que nenni ma douce, que nenni! Ah on savait faire des autos mon bon Monsieur à cette époque chez Panhard.
_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 06/10/2008 15:20:31    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Ce Forum doit vivre, alors voila ma contribution du jour.
Quelques photos de belles plus ou moins vieilles, mais toujours désirables!
Commençons par une Panhard Callista, dont je vous ai déjà parlé



On poursuit avec le fameux HBR5, gagnant des 24 h du Mans, dans sa catégorie et à l'indice de performance (850 cm3-240 kms/h! Z'ont rien inventé avec leurs 24 soupapes et leur turbo au beurre blanc)


Et pendant qu'on parle du MANS, voici les soeurs siamoises, j'ai nommé les Panhard DB et CD:
D'abord la CD dites ''petite queue''
[img:b01d244aea]http://[url=http://img152.imageshack.us/img152/7885/panhardcdlemanspetitequos2.th.jpg%5Dhttp://img152.imageshack.us/img152/7885/panhardcdlemanspetitequos2.th.jpg%5B/url:b01d244aea%5D[/img:b01d244aea][/URL][url:b01d244aea=http://g.imageshack.us/thpix.php]

Puis le DB


Les Avant guerre: d'abord une X36

Puis une 6CS

Une X 37

Une X47

Et enfin le pourquoi en image de l'abandon des fabuleux moteurs sans soupapes

Question aux lecteurs : à votre avis pourquoi a t on abandonné cette mécanique ? Celui qui répond bien (ou ceux) on gagné un tour en Panhard Z12 dés qu'elle est réparée (cochon qui s'en dédit).
Et la démonstration qu'il n'est pas nécessaire de disposer d'un moteur de 600cv pour faire un camion ou un tracteur.
D'abord un camion FAR moteur Panhard (les moins de 50 ans ne peuvent pas connaitre)

C'est bien une mécanique Panpan

Et un tracteur vinicole ! Est ce qu'il en existe encore par chez nous ? La question est posée.


Et la cerise sur le gâteau : une Panoramique ! Remarquez la surface vitrée pour l'époque et surtout les petites vitres arrondies de chaque coté du pare brise !

_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 07/10/2008 21:53:49    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Ce soir, je vais vous parler de compétition et surtout vous montrer des photos des voitures qui ont fait l'histoire de l'automobile en France. Ce sera l'occasion de parler de Monsieur René BONNET, dont le nom est étroitement associé à celui de PANHARD.
René Bonnet dont les ateliers étaient installés à Champigny en région parisienne (94), est celui qui a relancé la compétition automobile française à l'issue de la 2ème guerre mondiale.
On lui doit, n'en déplaise à certains grincheux, la création des formules de promotion, lesquelles ont permis de faire émerger des pilotes de la trempe des BELTOISE, JARIER, DEPAILLER ou autre PROST. Pas grand chose en quelque sorte.
René Bonnet collectionnait les diplômes (X, Arts et métiers, etc...) et il s'est très vite intéressé à l'automobile. D'abord avec Citroen, qui très vite l'abandonna en chemin (la marque était trop frileuse vis à vis de la compétition), puis pour notre grand plaisir avec Panhard et son fabuleux moteur à plat, une aubaine en terme de poids, d'encombrement et de refroidissement (de l'air il y en a toujours).
Voici donc une collection de photos dont certaines présentent des voitures qui ont fait le renom du sport automobile.
On commence par la piste avec les RACER 500 puis les Monomilles à moteur ......1000 cm3 (Mono Mille)


Puis les MEP (d'abord à moteur Panhard puis à moteur citroen GS)

Puis le DB HBR4 surnommé ''Le Monstre'' 2éme au Mans en 59 à l'indice de performance.


Et voici la CD Longue queue du Mans : 260 kms/h dans la ligne droite des Hunaudières avec un 850 cm3 !!! Qui dt mieux ?

La même en version plus civilisée pour circuit sinueux

Le HBR 4 de Mr Brunel grand panhardiste suivi de son coach DB (véhicules que j'ai vu récemment à Montreuil dans ses ateliers)


Le DB de JL Grizard un copain d'enfance. La Famille est Panhardiste dans l'âme (de Jacky à Jean Luc)

Et pour finir un DB HBR Vistadome ! Remarquez le toit tout en pléxiglass !!


J'allai oublier: un clin d'oeil à Gilles. Le premier Djet Bonnet à moteur Panhard (oui Gilles tu as bien lu) avant que René Bonnet ne se tourne vers le moteur Gordini

_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
jpmat


Offline

Joined: 02 Feb 2008
Posts: 401
Localisation: le pian medoc

PostPosted: 10/10/2008 13:38:26    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

j'ai un volume sur le sujet de 500 pages, dans la collection "prestige de l'automobile" de Benoît PEROT intitulé "PANHARD LA DOYENNE D'AVANT GARDE" qui date de 1979, et qui reprend toute l'histoire et qui est agrémenté de nombreuses photos.
Donc, (avec le livre en main) je peux répondre à la plupart des questions sur le sujet.
Amicalement aux panpanistes.
_________________
Dauphine bleue
Back to top
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 10/10/2008 17:19:28    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Génial, j'en ai converti un !
C'est une saine lecture que ce livre sur Panhard !
Qu'on se le dise dans les chaumières !
Il y a tellement à dire et écrire sur cette grande marque malheureusement disparue.
Question : serait ce abuser que te demander si un prêt de ce super bouquin est possible ?
J'en prendrai soin comme de la prunelle de mes yeux, mais je suis certain que j'apprendrai encore sur Panhard.
_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 20/10/2008 20:55:46    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Aujourd'hui on va parler du moteur qui équipait les superbes PANHARD d'avant guerre, le moteur sans soupape ou à chemises louvoyantes.

Les contraintes liées au moteur à soupapes sont connues: pour obtenir un large passage des gaz par les orifices d'admission et d'échappement, des soupapes de large diamètre et à levée rapide sont nécessaires.
C'est la forme de la came, qui permet une levée plus ou moins rapide des soupapes. Mais plus les levées sont rapides, plus le fonctionnement devient bruyant et de grandes soupapes nécessitent de forts ressorts de rappel pour éviter le phénomène de flottement ou d'affolement.
L'autre inconvénient est que la culasse ne peut être de forme optimisée à cause du logement des soupapes, que la bougie ne peut pas toujours être placée à l'endroit idéal et que la soupape d'échappement est soumise à échauffement.

Les pannes récurrentes à ce type de moteur ont amené certains constructeur a s'intéresser au sans soupape.

Le principe du moteur sans soupapes (moteur borgne, à chemises-tiroirs ou chemises louvoyantes) fut inventé en 1903 par un Américain Charles Yale Knight.
Ce fut d'abord en Europe que ce type de moteur fut mis en service. Gabriel Voisin le célèbre avionneur, utilisa très tôt cette technique pour ses moteurs d'automobiles et pour ceux d'avions.
Panhard appliqua ce principe à ses véhicules dés 1922 et jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale.
En Belgique, Minerva l'utilisa également jusqu'en 1940 sur ses berlines (Minerva Full Classics™) ainsi Daimler-Benz sur sa limousine à moteur V 12 la fameuse 'Double Six'.

Le moteur à chemise-tiroir double de Knight conserve le principe des quatre temps (admission-compression-explosion-échappement) mais sa distribution présente deux chemises concentriques coulissant autour du piston, actionnées via des biellettes par un arbre tournant à la moitié de celle du vilebrequin.
A l'admission, les orifices des deux chemises sont face à la lumière d'admission, à l'échappement elles sont alignées avec la lumière d'échappement et à la compression et explosion, les orifices ne sont plus alignés de manière à rendre la chambre étanche.

Dans un moteur à chemise unique, la chemise ne se contente pas de monter et descendre, elle décrit un mouvement vertical et rotatif de forme elliptique. Le piston qui coulisse dans la chemise interne reste classique ainsi que l'embiellage, par contre la culasse est prolongée par une partie cylindrique garnie de segments pour former un joint hermétique avec la chemise intérieure.

Les plus de ce type de moteur, ce sont : un grande fluidité de fonctionnement, un silence incroyable (peu de friction, pas de claquement de soupapes) pas de vibration.
Les inconvénients sont un coût de fabrication élevé, qui interdit de fabriquer des voitures ''populaires'', des consommations elles aussi élevées, et beaucoup de fumée (voyez la photo que j'ai posté dans un précédent post it).

Mais c'est à ce moteur que Panhard doit ses magnifiques limousines des années 20/30, qui ont pour nom: 6DS, Panoramique, X59, X26, et autres Dynamic.

Il est certain qu'aujourd'hui, vu le prix de l'essence, ces moteurs n'auraient eus aucune chance. Dommage car rouler à 120 km/h dans un silence de salon, c'était surement bien agréable.

Un panhardiste Fou
_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
georges2905


Offline

Joined: 19 Oct 2005
Posts: 1,149

PostPosted: 22/10/2008 19:53:03    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Mais on aime Panhard, que crois-tu! Simplement nous ne sommes pas dignes de ce constructeur et assumons cette indignité.
Si j'avais eu les moyens et surtout les compétences c'est un cabriolet Panhard 1961 qui serait dans mon garage à côté d'une autre voiture.
Mais je suis resté proche du peuple et très simple. (juste des rillettes de canard avec un liquide approprié)
Back to top
schumi


Offline

Joined: 01 Oct 2005
Posts: 1,119
Localisation: Pessac

PostPosted: 25/10/2008 17:51:58    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Thierry
J'ai pris pour toi ces photos. Cet été, en Bretagne, j'ai rencontré au hasard d'un parking cette 24 unique, son propriétaire, très sympathique, l'a construite à partir d'une d'une 24 en mauvais état.





C'est une voiture superbe.
_________________
La tolérance est la mère de la sagesse
Schumi
Back to top
Visit poster’s website
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 26/10/2008 18:47:53    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Merci Schumi. C'est vrai qu'elle est belle. Mêe si ce n'est pas un vrai cabriolet d'origine Panhard, mais une fabrication artisanal, il n'en reste pas moins vrai que c'est une superbe réussite.
_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
sainteu


Offline

Joined: 12 Apr 2008
Posts: 712
texte: Dingue de Panhard
Localisation: Sainte Eulalie

PostPosted: 07/11/2008 14:08:23    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Voici une suite en image de l'histoire de Panhard. http://in.truveo.com/Le-centenaire-Panhard-à-PARIS/id/1552872326
Quelques minutes de rêve.
Je ne m'en lasse pas !
_________________
Panhard un jour, Panhard toujours !
Back to top
schumi


Offline

Joined: 01 Oct 2005
Posts: 1,119
Localisation: Pessac

PostPosted: 07/11/2008 17:23:39    Post subject: Histoire de Panhard Reply with quote

Thierry
Pour continuer à te faire rêver, chez Eric Voirin, un Fou que nous ne voyons pas souvent.
http://www.lagrangeauxbelles.com/fiche-teknik.php?ref=000047
Seb, ne déplace pas le réponse stp.
_________________
La tolérance est la mère de la sagesse
Schumi
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Forum les Fous de l'Auto Forum Index -> Forum les Fous de l'Auto -> Discussions générales All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Club de voitures anciennes cliquez ici tel: 05 56 36 71 80